Il faisait sombre dans leurs cœurs, ils avaient suivi Jésus et avaient mis leur foi, leur confiance et leur amour en Lui. Ils attendaient de Lui, une ère nouvelle de justice, de liberté, et de bonheur. Mais voilà tout est fini. Jésus est mort sur la croix. C’est la fin d’une belle aventure; un point final il faut tout oublier. Quand tout va mal, on se dit que ça ne sert à rien de continuer et on a envie de tout abandonner.

Mais voilà, quelque chose de nouveau est en train de se passer. Jésus n’est plus dans son tombeau. Le linceul et toujours là, plié, pas de trace d’un désordre. Petit à petit l’espérance renaît ; la joie éclate. Non, la mort de Jésus n’est pas une fin mais un passage. La grande aventure va reprendre de plus belle et rien ne pourra l’arrêter. Tout le livre des Actes des Apôtres nous en témoigne.

Nous aussi nous n’aurons jamais d’autre preuve de la résurrection de Jésus que ce tombeau vide. Il y a les apparitions du Christ ressuscité ; mais aucune de ces preuves n’est vraiment contraignante. Notre foi devra toujours être vécue et transmise sans autre preuve que le témoignage des apôtres et celui des communautés qui l’ont maintenue jusqu’à nous. Jésus est ressuscité, c’est la bonne nouvelle. Nous sommes les héritiers de la transmission de cette bonne nouvelle. Aujourd’hui c’est à nous de prendre le relais ; c’est notre mission auprès de nos familiers ; dans notre cité. Notre mission, c’est de témoigner que Jésus ressuscité nous ouvre un passage vers une espérance renouvelée.

A partir de l'expérience pascale, nous sommes invités à regarder notre vie, nos échecs, nos souffrances à la lumière de l’événement de Pâques. Le Christ ressuscité veut nous entraîner dans sa victoire, plus rien ne peut nous séparer de son amour. Pour le Christ, il n’y a jamais de situation désespérée. Vivre en ressuscité, c’est faire confiance en Dieu ; c’est être assuré que le monde ne va pas vers la mort mais qu’il est appelé à la vie ; c’est aller dire aux autres qu’ils peuvent aussi se relever et marcher vers la lumière et qu’ils ont raison d’espérer. C’est aller dire aux autres qu’ils sont enfants de Dieu; qu’ils sont digne de Dieu et que Dieu les veut près de lui pour toujours. Le Christ est venu triompher du mal et de la mort pour que nous vivions de sa vie de ressuscité maintenant et pour toujours.

En ce jour de Pâques, Fadila, Florence-Raïssa, Satihas et Julien entrent dans la grande communauté chrétienne. Pour eux, c’est un nouveau départ ; ils s’engagent sur cette route, où ce n’est pas toujours facile ; où il y a parfois le doute, le découragement. Les nouveaux baptisés ont besoin de notre témoignage ; ils ont besoin de sentir que Jésus ressuscité est quelqu’un d’important pour nous, qu’il est vraiment la lumière de notre vie.

Bonne Fête de Pâques à tous !

P. Casimir ODJO